Les caractéristiques des lettres partie 2 l cours tajwid gratuit l Leçon 11 

Introduction au cours sur les caractéristiques des lettres partie 2 

 Dans cette nouvelle leçon de cours de tajwid gratuit, vous allez apprendre dans cette deuxième partie la suite de la leçon sur les caractéristiques des lettres.  Effectivement lors de la précédente leçon, vous avez appris une partie des traits distinctifs des lettres nommées “sifat-l-hourouf”.  

La leçon sera divisée en 2 parties et dans l’ordre suivant : 

1- les traits distinctifs à opposés 

2- les traits distinctifs n’ayant pas d’opposé 

1- les traits distinctifs à opposés 

Pour commencer, cette première partie présentera la suite des traits distinctifs à opposés qui est composé de 2 groupes restants. Donc la prononciation des lettres quant à la continuité du son et la prononciation des lettres quant à l’emprisonnement du son entre la langue et le palais. 

1.1 La prononciation des lettres quant à la continuité du son 

Concernant la prononciation des lettres quant à la continuité du son elle regroupe 3 caractéristiques qui sont les suivantes : 

الشدة-ash shiddah-la dureté البينية-al bayniyyah l’intermédiation الرخاوة-ar rakhawah la douceur 
Arrêt total du son pour les lettres suivantes réunies dans cette phrase : اجد قط بكت  Continuité partielle du son pour les lettres suivantes réunies dans cette phrase: لن عمر Continuité totale du son pour le reste des lettres. (16) 

Ces caractéristiques sont surtout mises en valeur lorsque la lettre possède un soukoun. 

Voici un exemple pour chaque caractéristique : 

الشدة-ash shiddah- يأْْتينا 
البينية-al bayniyyah الْحَمْدُ 
الرخاوة -ar rakhawah نَسْتَعِينُ 

La continuité du son de la lettre est plus ou moins longue selon son trait distinctif. Le son sera plus long pour الرخاوة -ar rakhawah. Légèrement plus court pour البينية-al bayniyyah et enfin plus court pour لشدة-ash shiddah. 

Cependant il y a quelques remarques auxquelles il faut prêter attention et qui sont les suivantes. 

Il faudra bien mettre en évidence l’arrêt total du son pour la lettre جet ne pas laisser continuer. 

Et il faudra bien mettre en valeur les lettres ن noun soukoun et م mim soukoun dont la continuité du son est partielle surtout à la fin des versets mais sans excès. 

Et pour terminer il faudra bien mettre en valeur la lettreه dont la continuité du son est totale surtout à l’arrêt en fin de mot. 

1.2 La prononciation des lettres quant à l’emprisonnement du son entre la langue et le palais. 

En ce qui concerne, la prononciation des lettres quant à l’emprisonnement du son entre la langue et le palais. Il regroupe les deux caractéristiques suivantes: 

الاطباق-al itbaq الانفتاح-alinfitah 
Le son est comprimé entre la langue et le palais pour les lettres suivantes:ص-ض-ط-ظ Le son n’est pas comprimé entre la langue et le palais pour les 25 lettres restantes. 

La comparaison entre les lettres 

Les lettres alisti’la خص ضعط قظet lettres de al itbaq ص-ض-ط-ظ. Les lettres ص-ض-ط-ظ réunissant ces 2 traits distinctifs sont par définition plus emphatique que celles restantes. 

2- les traits distinctifs n’ayant pas d’opposé 

Dans cette seconde partie, seuls les six traits distinctifs en évidence ci-dessous seront traités. Puisque les 2 autres ont été évoquées dans la première partie et dans la leçon précédente. 

2.1 الصفير -As safir 

Ceci est un son intensifié résultant de son passage par un endroit étroit pour les lettres suivantes :  

ص-س-ز 

Comme par exemple : المُسْتَقيم 

2.2 اللين al lin 

C’est la prononciation avec douceur et sans effort des lettres و et ي ayant as soukoun et précédées d’al fatha. Comme l’exemple suivant : البَيْت 

2.3 الانحراف alinhiraf 

C’est la déviation du son des lettres ل et ر de leur point d’articulation d’origine. 

Pour la lettreل le son est dévié vers les 2 côtés de la langue et l’extrémité de celle-ci bloquant son passage.  

Quant à la lettreر le son est dévié vers le milieu de la langue. 

2.4 التكرير at takrir 

Ceci est une vibration de l’extrémité de la langue associée naturellement à la lettreر. Cependant une remarque est d’apprendre en considération et qui est la suivante. Il est important de bien veiller à ne pas exagérer cette vibration surtout lorsque la lettre est dédoublée. Comme l’exemple suivant 

الرَّحيم. 

2.5التفشي at tafashshi 

C’est la propagation du son lors de la prononciation de la lettre ش depuis son point d’articulation jusqu’à heurter la partie interne des dents inférieurs et supérieure. 

Comme dans le mot يَشْتَريِ. 

 2.6الاستطالة alistitalah 

Ceci est l’impulsion de la langue venant du fond de la bouche jusqu’à l’avant de celle-ci lors de la prononciation de la lettreض. Le bout de la langue se collant à la racine des incisives supérieures. Comme dans le mot  الضَّالّين. 

Conclusion  

Grâce à cette leçon de tajwid gratuit, vous avez appris aujourd’hui la suite des traits de distinctifs des lettres dans cette deuxième partie. Vous pouvez retrouver la première partie dans la leçon 10.  

S'inscrire à la newsletter

Vous serez averti de toute notre actualité.