la règle de Nabr

La règle de Nabr l cours tajwid gratuit l Leçon 22 

Introduction sur la règle de Nabr

Dans cette nouvelle leçon de cours de tajwid gratuit, vous allez étudiez une nouvelle notion en matière de règle de tajwid . En effet cette règle est la suivante : An Nabr النبر. Pour commencer voici sa définition. An nabr marque l’accentuation ou l’appui sur une syllabe de manière à ce que le son de la lettre soit un peu plus élevé que celui des lettres avoisinantes. An nabr est un sujet aussi ancien que contemporain ancien par son contenu et nouveau par l’appellation et le traitement. Il se décline sous les 5 formes suivantes que vous découvrirez ci-dessous. 

La leçon sera partagée en 5 parties et dans l’ordre suivant : 

1- L’arrêt sur une lettre dédoublée  

2-Prononcer la lettre dédoubler 

3- Passage de la voyelle d’allongement à la lettre dédoublée 

4- L’arrêt sur la lettre ء avec deux conditions 

5- La lettre ا marque du duel 

1- L’arrêt sur une lettre dédoublée 

Lors de l’arrêt sur une lettre dédoublée( moushaddadah ). 

L’arrêt ne peut se faire que sur une seule lettre moushaddadah puisqu’il n’est pas possible de prononcer 2 lettres sakinah . En effet une lettre serait dans ce cas supprimée. On remédie à cela en marquant l’accentuation sur la dernière lettre. Comme l’exemple suivant : الْحَيّ 

Cette règle possède cependant 2 exceptions qui sont les suivantes : 

Premièrement : l’arrêt sur les 2 lettres ن et م dédoublées. Comme les deux exemples qui suivent : عَلَيْهِنّ et فيِ الْيَمّ 

Le nasillement assez long à l’arrêt suffit à indiquer la marque du dédoublement de la lettre lors de l’enchaînement de la lecture. 

Deuxièmement : l’arrêt sur une lettre dédoublée ayant comme trait distinctif al qalqalah. Tel l’exemple qui suit : وتَبّ 

Il n’y a nul besoin de marquer d’accentuation. Puisque la première lettre est assimilée et la seconde est prononcée en marquant al qalqalah. 

2-Prononcer la lettre dédoubler 

 En prononçant les lettres و et ي dédoublées (moushaddadah). Comme l’exemple suivant : الْقُوَّة 

3- Passage de la voyelle d’allongement à la lettre dédoublée 

En passant de la voyelle d’allongement à la lettre dédoublée. Tel que l’exemple qui suit : الْحآَقَّةُ 

4- L’arrêt sur la lettre ء avec deux conditions 

En marquant l’arrêt sur la lettre ء lorsqu’elle est précédée d’une voyelle d’allongement ou d’une lettre d’al lin. Comme les deux exemples suivants : شَيْءٍ et السُّفَهَآءُ. 

5- An Nabr -La lettre ا marque du duel 

Lorsque la lettre ا marque du duel et élidée à cause de la rencontre de deux lettres sakinah dans le cas de la confusion avec le singulier ce cas ne se présente que dans les exemples suivants : ذاقاَ الشجرة- واستبقا الباب 

Contrairement à car le singulier se dit دعا. 

Conclusion  

Grâce à cette leçon de tajwid gratuit, vous avez appris aujourd’hui la définition et le fonctionnement de la règle de nabr. 

S'inscrire à la newsletter

Vous serez averti de toute notre actualité.